A l’occasion de la présentation à l’Institut suédois de leur projet Al-Madafeh : le droit d’accueillir au sein de l’exposition Public Luxury, les architectes Sandi Hilal et Alessandro Petti présentent leur dernier ouvrage, Permanent Temporariness (Stockholm : Art and Theory Publishing, 2018).

Permanent Temporariness est à la fois un livre, un catalogue et une archive qui comptent 15 années de recherche, d’expérimentation et de création explorant et agissant sur ou contre la condition de « provisoire permanent ». Depuis leur première pièce, Stateless Nation, montrée à la Biennale d’architecture de Venise en 2003 jusqu’à leurs plus récentes interventions architecturales dans les camps de réfugiés, l’ouvrage rassemble 14 concepts activant 17 projets, chaque projet étant le résultat d’un vaste processus de collaboration avec de nombreux spécialistes issus de disciplines différentes tels Maria Nadotti, Charles Esche, Robert Latham, Salwa Mikdadi, Eyal Weizman, Okwui Enwezor, Munir Fasheh, Grupo Contrafilé, Murad Odeh, and Rana Abughannam.

L’ouvrage a été édité par Maria Nadotti et Nick Axel. La publication de ce livre a été rendue possible grâce au généreux soutien du Royal Institute of Art, Stockholm, de l’University Abu Dhabi Art Gallery de New York, du Van Abbemuseum et de la Foundation for Arts Initiatives.

Sandi Hilal et Alessandro Petti discutent de ce nouvel ouvrage avec Michel Agier, anthropologue et directeur d’études à l’EHESS et Kader Attia, artiste et fondateur de La Colonie.

Discussion en anglais.
Entrée libre sous réserve des places disponibles.