Théâtre : Après la répétition, d’Ingmar Bergman

Théâtre

A l’issue d’une répétition, le metteur en scène Henrik Vogler, plongé dans ses pensées, est surpris par le retour d’Anna Egerman, jeune comédienne passionnée. Vogler a été autrefois l’amant de sa mère, Rakel Egerman, décédée depuis dix ans. Anna lui fait part de la haine qu’elle éprouve pour elle, ainsi que de ses propres incertitudes de comédienne. Surgit alors du passé Rakel Egerman, célébrité déchue, qui fait reproche à son ancien amant de ne plus lui confier que des rôles insignifiants. Deux espaces-temps coïncident… A son départ, « l’aventure mentale » reprend avec Anna, mettant en jeu, avec ambiguité, charme et manipulation. L’oeuvre oscille subtilement entre imaginaire et réalité, impromptu filmé et théorie de l’art, théâtre et cinéma.

Après Scènes de la vie conjugale, Nicolas Liautard propose une adaptation scénique du film de Bergman. Il poursuit ainsi son « étude de l’intime », qui puiserait sa vérité dans l’expérience propre des interprètes : les personnages sous les personnes, et les personnes sous les personnages. Cette « confusion », ou indétermination, est à la fois un principe esthétique et la condition du plaisir pour un spectateur devenu témoin.

Informations