Lors d’un voyage en Tchéquie du sud, il faisait l’expérience d’une atroce discrimination contre ce peuple, ce que lui a marqué au point, qu’il a décidé de se consacrer à photographier ce groupe poursuivi.

Pendant huit ans, Åke Ericson a suivi les Roms en France, en Tchéquie, Roumanie, Serbie, Hongrie, Suisse, Espagne, Kosovo, Slovaquie et Suède afin de documenter leur situation précaire et montrer leur vie quotidienne. Mais aussi pour leur donner une voix et pour augmenter la compréhension pour ceux qui fuient leur pays d’origine.

Les photographies de Åke Ericson sont encore plus importantes aujourd’hui, au moment où des débats ségrégationnistes se multiplient.

Vernissage le 20 septembre de 18h à 21h
Entrée libre