Autour de diverses thématiques, quatre équipes ont été constituées pour créer des passerelles entre les pratiques de jeunes artistes français et de grands noms internationaux du bijou d’art contemporain afin de valoriser le caractère universel du bijou comme objet d’expression pour l’artiste et de communication pour son porteur. Par binôme constitué en fonction des techniques, matières, vocabulaire formel ou conceptuel utilisé, chacun réalise une œuvre en employant la matière de l’autre afin de mettre en valeur l’idée derrière l’œuvre et celle qui anime la main.

Parmi eux, Märta Mattsson, créatrice suédoise qui porte une attention particulière pour l’« étrangeté »  la sensation d’étonnement. Fascinée par la tension entre les sentiments d’attraction et de répulsion, ses bijoux semblent tout droit sortir d’un cabinet de curiosités. Les matériaux utilisés sont quelque part « inappropriés » mais font d’objets ordinaires et familiers des créations extraordinaires et mystérieuses. D’une certaine façon, une créature inanimée reprend vie en devenant un ornement précieux à arborer. Dans le cadre de Materio Talk, elle collabore avec la française Marie Masson : leurs travaux sont associés pour leur univers similaires, et notamment l’utilisation commune d’éléments naturels et l’idée de la « renaissance ».

Avec : Akis Goumas (Gr) / Marion Fillancq,
Märta Mattsson (Su) / Marie Masson,
Peter Hoogeboom (Nl) / Yiumsiri Vantanapindu,
Tanel Veenre (Ee) / Sébastien Carré

Informations sur l’exposition : http://www.ateliersdeparis.com/actus-home/materio-talk/