Un objet mène à l’autre sans discontinu tandis que Carl Richard Söderström cherche à définir et à révéler son imagerie intérieure.
Explorer l’esthétique dans l’abstraction en utilisant la contradiction, l’ambiguïté et la tension pour créer des plages d’interprétations et de réflexions à partir de la narration de chaque spectateur, pour charger ainsi l’interprétation d’un objet.
Car Richard travaille à partir des techniques traditionnelles utilisées en céramique depuis des millénaires.
Contrôler le matière ainsi que de la soumettre fait partie de son expression artistique : il décrit la façon dont l’alignement entre ce qu’il veut exprimer et ce qu’il est possible de faire réellement s’accorde à un tout dissociable.

Les caprices, les erreurs et les notions de brutalité font également partie du processus : il a pour objectif de remettre en question ses propres idées préconçues à la recherche d’un objet inconnu mais pourtant familier.

L’exposition Observatory présente une série d’objets façonnés de manière intuitive et modifiés intellectuellement. Construites de couches successives les sculptures apparaissent au final, autonomes.
Peindre avec une structure en supprimant la couleur laisse la plupart de ses travaux en monochrome ; le choix de la céramique en tant que matériau est secondaire, car l’argile noire cuite à haute température, polie à la cire, peut être associée à divers matériaux comme le textile ou le bronze.

Plus d’informations