Comment intégrer les écoles dans l’espace public urbain et en faire des lieux d’apprentissage plus ouverts et polyvalents ? Une école qui se transforme en salle de projection une fois les cours terminés ou une cour de récréation qui devient place publique le weekend… voici deux manières dont on pourrait envisager nos écoles. Suède et France ont des traditions différentes mais tendent toutes les deux à une utilisation plus flexible et modulaire de ces lieux, dans le cadre de nos villes. A cette occasion, les architectes Linda Pettersson du cabinet d’architecture stockholmois Urbio et Fiona Meadows, de la Cité de l’architecture et du patrimoine, abordent ces questions et la manière dont les écoles pourraient devenir un espace d’apprentissage pour tous.


Linda Pettersson est architecte paysagiste pour le cabinet d’architecture suédois Urbio. Depuis 2006, elle travaille sur de nombreux et complexes projets d’aménagement urbain. Parmi ces principaux projets, on retrouve l’aménagement du parc du Sörmlands Museum ou la création de l’école de Järvastaden (présentée dans l’exposition Architectures en partage). Elle s’implique également dans plusieurs projets de recherche comme Digi Playscape dont le point de départ est l’espace de jeu des enfants.

Fiona Meadows, est une architecte diplômée d’État, responsable de programmes et commissaire d’exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine. Elle est nommée en 2016 au grade de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Elle s’intéresse particulièrement aux habitats temporaires, fragiles, modestes, et pense l’architecture au service des besoins des futurs habitants.

Modérateur : Renaud Charles, rédacteur en chef du magazine digital Enlarge your Paris

Rencontre au Maif Social Club.
Sur inscription (prochainement).
Dans le cadre de l’exposition Architectures en partage  à l’Institut suédois et de l’exposition Dans les branches, une cabane habitée, actuellement au Maif Social Club.
Rencontres organisées en collaboration avec le Maif Social Club.