À partir du 21 juillet, le pass sanitaire vous sera demandé à l'entrée de l'Institut suédois.
Notice close

Visites virtuelles : saison Mouvements !

Si vous n'avez pas pu voir nos expositions de la saison "Mouvements !", voici trois possibilités de visite virtuelle : de la saison entière, de l'exposition "Les Ballets suédois - scandaleusement novateurs" ou de l'exposition "Reincarnation of Rockland Palace".
Photo en noir et blanc. Portrait d'un.e artiste habillé.e de plumes dans le style voguing

Avec la saison Mouvements !, l’Institut suédois a fêté en 2020 le centenaire des Ballets suédois et dédié sa programmation pluridisciplinaire à la danse comme vecteur de changements artistiques et sociétaux. La part belle a été faite à l’histoire de cette compagnie d’avant-garde, mais aussi à la culture ballroom actuelle, à travers le projet The Reincarnation of Rockland Palace.

Les Ballets suédois – scandaleusement novateurs

Paris, 1920. Deux hommes, le danseur et chorégraphe Jean Börlin et son partenaire Rolf de Maré, mécène et collectionneur d’art, arrivent de Suède. Ils louent le Théâtre des Champs-Elysées pour y fonder leur compagnie de danse avant-gardiste : Les Ballets suédois. Durant cinq ans, ils collaborent avec les plus grands artistes et musiciens de leur époque. Avec, entre autres, Fernand Léger, Francis Picabia, Nils Dardel, Erik Satie, Germaine Tailleferre, Cole Porter ou encore Jean Cocteau, ils créent chorégraphies, costumes, décors et musiques pour des spectacles modernes et provocants.
Les Ballets suédois participent ainsi à donner une nouvelle place à la danse en créant des œuvres totales, réunissant les arts sur la voie de la modernité.
Paris, 2020. Nous avons célébré le centenaire des Ballets suédois, compagnie révolutionnaire et parfaite illustration de la collaboration artistique franco-suédoise. Dans une exposition d’introduction à cette aventure fascinante, le public a découvert les deux protagonistes principaux Jean Börlin et Rolf de Maré, leur travail novateur, leur parcours mais aussi leurs difficultés à faire accepter leur vision avant-gardiste et de vivre en tant qu’homosexuels au début du 20e siècle.

The Reincarnation of Rockland Palace

The Reincarnation of Rockland Palace est un projet artistique et communautaire conçu et organisé par l’artiste et la cinéaste suédoise Sara Jordenö et l’artiste activiste américain∙e Twiggy Pucci Garçon. Par une chaude soirée de juillet 2012, des centaines de membres de la scène Kiki, ainsi que du monde de l’art et de la mode new yorkais, se déplacèrent jusqu’à un triste parking de Harlem pour célébrer, ressusciter et reconquérir l’esprit du Rockland Palace Ballroom qui se dressait jadis à cet endroit et qui fut, jusqu’à sa démolition dans les années 1960, l’épicentre de la culture ballroom de Manhattan.
Le ball « The Reincarnation of Rockland Palace » fut le lieu de performances époustouflantes et de présentations aux effets élaborés réalisés par la jeune scène Kiki, évolution de la culture ballroom, mouvement artistique et politique créé par les communautés LGBTQI+ noire et latinx à New York dans les années 1920. À travers photographies et vidéos de documentation, l’exposition présentée à l’Institut suédois restitue ce projet de reconstitution.

L’exposition Les Ballets suédois – scandaleusement novateurs a été organisée en collaboration avec Le Musée de la Danse de Stockholm et avec le soutien de l’Ambassade de Suède en France.

La saison Mouvements et ses deux expositions ont reçu le soutien de Swedish Arts Council. 

La saison Mouvements ! a été prolongée dans le cadre de la programmation Amitié à l’occasion du 50e anniversaire de l’Institut suédois. Cliquez ici pour découvrir toutes les activités.