À partir du 21 juillet, le pass sanitaire vous sera demandé à l'entrée de l'Institut suédois.
Notice close

Rachel ERDMANN

De formation littéraire, intéressée depuis toujours par les langues étrangères et actuellement  enseignante en école élémentaire, je me suis prise de passion pour la Suède et le suédois il y a maintenant dix ans.
Un premier voyage touristique devenu voyage initiatique m’a conduite à m’immerger à l’année dans la culture et la langue suédoise autant qu’il est possible en résidant à Paris et en étant par ailleurs salariée de l’Education Nationale. Je ne m’en suis jamais lassée, bien au contraire, et j’ai  d’ailleurs fait, depuis, au moins un séjour par an en Suède.

Au bout de quelques années il m’est ainsi devenu possible de profiter de la littérature en version originale, et d’envisager peu à peu de la partager avec un public francophone en m’initiant à la traduction. La plus belle manière de conjuguer une appétence profonde pour une langue étrangère et le goût de l’écriture.
Une seconde vie intellectuelle et artistique, tardive mais passionnée, s’offre désormais à moi, au service de la littérature suédoise.

erdmann.rachel@wanadoo.fr

2019 – ALMQVIST, C. J. L.,  Sara, une émancipation titre provisoire [Det går an] . Contribution à la traduction collective, dans le cadre du séminaire d’Elena Balzamo à l’Institut suédois de Paris